mardi 20 février, 2018

TOP-BAR
CGECI Academy : le Patronat Ivoirien veut créer ses champions nationaux

CGECI Academy : le Patronat Ivoirien veut créer ses champions nationaux

La Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) a organisé les 29 et 30 septembre 2017, au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, la sixième édition du programme CEGCI Academy sur le thème « devenir un champion national ».

Pour sa sixième édition, la CGECI Academy traditionnellement consacrée aux jeunes entrepreneurs, met sur un pied d’égalité les entrepreneurs aguerris et les jeunes pousses à travers deux parcours distincts : le parcours CEO et le parcours Young CEO.

Ces deux jours ont permis aux participants à travers des ateliers, panels et conférences d’acquérir les connaissances et les outils nécessaires au développement de solutions innovantes de financement de projets d’entreprises, à l’accélération de la croissance de leurs entreprises grâce aux échanges sous-régionaux au renforcement des compétences à l’international etc.

Les ateliers ont par ailleurs permis aux chefs d’entreprises d’être instruits sur le développement humain et le leadership à travers le thème consacré aux 10 qualités d’un bon leader d’entreprise.

L’objectif du Patronat ivoirien en initiant la CGECI Academy est de promouvoir un Secteur privé dynamique et compétitif à travers l’émergence de champions nationaux. Monsieur Jean Marie ACKAH président de la CGECI explique que le choix d’un tel thème pour la sixième édition n’est pas fortuit, car la Côte d’Ivoire a besoin de champions nationaux pour renforcer son économie. « Ce thème découle d’une réflexion longuement murie au sein de la CGECI et qui découle d’un constat. L’histoire économique nous démontre que les pays qui ont réussi la transformation structurelle de leurs économies, se sont largement appuyées sur leur Secteur Privé national et ont favorisé l’émergence de champions nationaux ; à l’exemple du Maroc, de la Tunisie, de la Malaisie de la Corée du Sud etc. Or en Côte d’Ivoire, le diagnostic est sans appel. Les champions nationaux sont quasi-inexistants Les très rares champions nationaux demeurent fragiles ».

La fragilité des champions nationaux, définis par le président Jean-Marie ACKAH comme étant des personnes morales dont l’actionnariat et le centre de décision sont contrôlés par des nationaux ; ce sont des entreprises responsables appliquant des règles de bonne gouvernance et doté d’une forte vision entrepreneuriale et jouant un rôle fondamental dans la transformation économique et la création de la prospérité, s’explique par le manque de soutien dont ils sont victimes. « Trop petits, et trop peu soutenus » a-t-il affirmé.

Ce grand rendez-vous ivoirien de l’entrepreneuriat désormais incontournable, auquel le gouvernement ivoirien n’a pas manqué de prendre part, a vu la participation significative du Secteur privé guinéen la Guinée invité d’honneur. Monsieur BOUBACAR Barry, Ministre du Commerce de la Guinée et Madame Anne DJENEBA, DGA de l’APIP Guinée à la tête d’une importante délégation d’hommes d’affaires dont des membres du Conseil National du Patronat CNP de Guinée(CNP-Guinée) membre de la FOPAO, ont partagé leur expérience en tant que panélistes sur le thème « profitez des échanges sous-régionaux pour accélérer la croissance de votre entreprise : focus sur la république de Guinée ».

Un dîner Gala au cours duquel s’est déroulée une cérémonie des awards récompensant le mérite de plusieurs, start up et promoteurs de start up ou hommes d’affaires expérimentés qui font la fierté de la Côte d’Ivoire en interne et au-délà des frontières du pays a marqué la fin de la CGECI Academy 2017.