samedi 20 octobre, 2018

TOP-BAR
TOP-BAR
L’ECOCONF réunis à Abuja dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique  Qualité de la CEDEAO

L’ECOCONF réunis à Abuja dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique Qualité de la CEDEAO

Le Comité Communautaire d’Evaluation de la conformité de la CEDEAO (ECOCONF) s’est réuni en atelier les 26 et 27 juillet 2018 à Abuja la capitale Nigériane dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique Qualité de la CEDEAO à travers le programme système qualité de l’Afrique de l’Ouest (PSQAO).

Cet atelier visait à faire adopter par l’ECOCONF les projets de documents relatifs à la mise en place du système régional de certification de produit de la CEDEAO et à finaliser la mise en place de l’ECOCONF.

La Réunion du Comité Communautaire d’Evaluation de la Conformité (ECOCONF), a été marquée par une cérémonie d’ouverture à l’occasion de laquelle l’Union Européenne et l’ONUDI ses partenaires financiers et techniques, se sont réjouis des avancées des travaux et ont réaffirmé leur engagement à l’accompagner dans son action.

Ainsi, l’Organisation des Nations Unis pour le Développement Industriel (ONUDI) représentée par Monsieur Aka Jean Joseph KOUASSI, Conseiller technique principal du Programme Système Qualité de l’Afrique de l’Ouest (PSQAO) relève dans son discours, que bâtir une infrastructure de la qualité à l’échelle d’une région est une œuvre de longue haleine, qui nécessite beaucoup de ressources humaines et financières, et une volonté politique soutenue ; de ce fait, il a solennellement réitéré l’engagement de l’ONUDI à accompagner la CEDEAO dans les chantiers de la qualité.

Madame Nadia CANNATA, représentante de la délégation de l’Union Européenne a indiqué pour sa part, que l’importance de la qualité en termes de compétitivité pour la région était le principal moteur du soutien de l’Union Européenne à travers les programmes qu’elle finance. L’objectif étant entre autres de promouvoir la qualité, la création d’emplois et l’investissement.

Monsieur Francis ALANEME, représentant le Ministre Fédéral de l’Industrie, du Commerce et de l’Investissement du Nigéria a rappelé dans son discours que les conditions favorables à l’attraction des investissements dans la région, à la création d’emplois et à la réduction de la pauvreté constitue le principal objectif du PSQAO. Celles-ci passe nécessairement par la mise en place d’un système régional d’infrastructures de qualité en étroite collaboration avec le secteur privé ouest-africain.

DIX SEPT (17) participants composés des représentants de la commission de la CEDEAO, des représentant les Etats membres de la CEDEAO (membres d’ECOCONF), des représentants des organisations du Secteur Privé et les représentants de la cellule technique de coordination régionale du PSQAO, ont pris part à cette réunion conduite par Monsieur Kafui KOUASSI Président de l’ECOCONF, avec l’appui de l’expert en Certification des Produits et des Experts du PSQAO ont pris part à cet atelier.

Cette réunion a permis l’amendement du règlement intérieur de l’ECOCONF en vue de la prise en compte de ses trois sous-comités ; l’approbation des règles de mandatement des organismes nationaux de certification de produits et de leurs laboratoires d’essais ; l’adoption du règlement intérieur des groupes de travail de l’ECOCONF et des documents opérationnels du système régional de certification de produits de la CEDEAO, notamment :

  • les règles générales de gestion du système de certification de produits de la CEDEAO par l’agence de la Qualité de la CEDEAO (ECOWAQ) ;
  • le modèle des règles particulières de Certification des produits ;
  • les termes de référence pour l’élaboration du logotype de la Marque de conformité aux normes de la CEDEAO ;
  • les critères de sélection des produits prioritaires devant bénéficier de la délivrance de la Marque régionale de conformité aux Normes de la CEDEAO.

Le Programme Système Qualité de l’Afrique de l’Ouest (PSQAO) est financé par l’Union européenne à hauteur de 12 millions Euros et mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement (ONUDI). Il vise à établir un cadre pour le développement et l’exploitation d’infrastructures qualité appropriées, pertinentes efficaces et efficientes pour faciliter le commerce intra régional et international protéger le consommateur et- l’environnement et promouvoir et développement économique durable.

Pour plus d’information, lire le Rapport du représentant de la FOPAO.